escalier tournant en béton ciré

Escalier tournant en béton ciré


Comment éviter de futures fissures dans le béton ciré ?

Un béton ciré ne fissure pas spontanément si le support ne fissure pas lui-même. C’est la première chose à garder à l’esprit.
Et bien faire la différence entre les micro bétons décoratifs que nous appliquons (coulés ou talochés) et les bétons industriels (chapes quartzées) qui sont des bétons de structure de plus de 5 cm d’épaisseur et dont la fissuration spontanée dans le temps est inévitable, malgré les fractionnements et les dilatations.
Tout d’abord les mortiers talochés sont des mortiers-résine présentant une certaine tolérance à la déformation, limitant ainsi la fissuration.
Pour limiter l’apparition de ces fentes disgracieuses sur les supports « douteux », nous appliquons une couche de micro-béton millimétrique adjuvanté de résine et de micro agrégats dans laquelle nous insérons une trame grillagée de fibre de verre. Ceci permet d’isoler en partie les supports et de limiter les mouvements.
L’emploi de nattes de désolidarisation – feuilles de 3 mm d’épaisseur, en polymère souple collé à la colle à carrelage – est préconisé sur les supports ou il y a de fortes remontées d’humidité.
Dans certains cas, sur support « mobiles » comme les parquets par exemple, il est recommandé de poser des plaques de sol ou chapes sèches de 2 ou 3 cm d’épaisseur permettant de rigidifier un ensemble en limitant le poids et l’épaisseur ( 3 cm pour les plaques isolées thermiquement) et permettant également de rectifier la planéité des sols sur lesquelles le béton est appliqué avec une couche de micro –béton tramé en préparation.

Les décollements :

L’utilisation de primaires d’accrochage est indispensable pour éviter ce genre de problème.
Les produits d’accroche doivent être adaptés aux supports, ces sont des résines qui facilitent
l’adhérence des bétons sur les différents matériaux de fond.
Par exemple, dans une douche neuve en plaque de plâtre cartonné (placo plâtre), 2 produits seront appliqués, un primaire pour limiter l’absorption du plâtre et ensuite un primaire d’étanchéité qui rajoutera encore à l’imperméabilité du béton ciré.
Sur certains sols carrelés ou sur supports très glissant nous appliquons un primaire à base de résine époxy contenant du sable très fin permettant une accroche optimale en intérieur comme en extérieur.

Talochage :

Taloche bétonLe « coup de main » du talochage ne s’improvise pas. Il s’acquiert avec l’expérience. Nous faisons partie des artisans pionniers de ce type de revêtements. Nous fêtons nos 15 ans en 2017 !. Depuis nous avons affiné et mis au point des techniques d’application qui nous sont propres et nous employons des matériaux réservés professionnels et qui sont adaptés aux goûts de tous. A l’époque ce matériau était très peu employé et son coût ne le rendait pas accessible à toutes les bourses. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.
Il est possible de talocher le béton de manière différente en fonction de l’effet désiré. Avec des platoirs de différentes dimensions et de différente rigidité.
Les murs seront de manière générale plus nuancés que les sols, sur ces derniers il est possible de limiter les effets et donc de garder une certaine sobriété permettant de garder un côté esthétique sans être trop chargé.

Produits et garanties :

Les produits utilisés sont garantis CE. Les résines et vernis sont en phase aqueuse limitant les émissions de COV.
De plus nous avons une garantie décennale.

Infos et devis sur demande : 06 12 90 42 82   formulaire de contact

Share This: